chili

La Patagonie

par
Mis à jour: 09/02/2018

Quelques nuits dans une température glaciale, une dégustation de vins chilien & argentin inattendue, des rencontres "géniales" et... des paysages exceptionnels !

chili

Petrohué et ses cascades

Avant de nous envoler pour Punta Arenas, pour la Patagonie, nous avons passé quelques jours dans la région des lacs du Chili.

Nous y découvrions le petit village de Petrohué, qui borde le lac "Todos los Santos". Le paysage est magnifique, dominé par le volcan Osorno, haut de ses 2652m. Plusieurs randonnées sont faisables dans le coin, d'où l'intérêt que nous avons porté à ce village isolé.

Nous passerons une nuit, sous tente là-bas, que nous ne sommes pas prêts d'oublier ! La vue est splendide, mais il fait un froid glacial. Nous ferons un feu afin de nous réchauffer un tant soit peu, sous les étoiles, le tout en nous remémorant cette belle année de voyage…

Autant être franc, nous n'avons quasi pas dormi, car il faisait froid... Pourtant nous avons un bon équipement, mais celui-ci n'aura pas suffi à nous tenir chaud...

Nous déciderons de partir sur Puerto Varas dans une auberge et laisserons tomber les randonnées de Petrohué, un tant soit peu « tristounets »...

Après une petite heure de « bateau stop », afin de rejoindre l’autre côté de la rive, à 25m, pour prendre le bus, nous rejoindrons les cascades de "Saltos Del Petrohué " en début d'après-midi.

Nous ne verrons pas les cascades ce jour-là, car personne ne voulut garder nos gros sacs à dos. Du coup, nous rejoindrons Puerto Varas en fin de journée, après quelques tentatives d’auto-stop non-fructueuses. Nous retournerons le lendemain voir ces fameuses cascades, sans nos gros sacs et ce fut une super journée. Ces cascades sont fabuleuses et le paysage est à couper le souffle.

Vu qu'il nous restait encore un jour, nous irons voir Frütillar. Malheureusement, cette petite ville allemande ne nous a pas du tout conquis. On n’y restera le temps d’attendre le prochain bus de retour.

Ce séjour, vers la région des lacs aura été court et ce n'est pas plus mal. En Hivers, ce n'était pas une bonne idée de si rendre et Puerto Varas est une ville de snobinards qui n'a pas vraiment d'intérêts... Mais nous ne regrettons quand même pas d’y avoir faire une halte, car même au froid Petrohué nous aura marqué ! De plus, nous aurons fait de belles rencontres !

Une petite anecdote :

Un soir, William oublia la clé de l’auberge alors que nous étions dehors… Je l’ai copieusement traité de tous les noms ! En effet, les propriétaires s’étant absentés pour la soirée, nous étions coincés à l’extérieur. Furax, je décide de faire le tour de la propriété pour voir s‘il y avait un autre accès… Heureusement, une petite fenêtre d’une salle de bain était entrouverte. Je l’escaladai sans hésiter. La première fois, ça s’est bien passé… Mais lors de la deuxième tentative (j’avais à mon tour oublié la clé), j’ai chuté dans la baignoire – sur le tibia - en arrachant le rideau de douche… Un petit souvenir du Chili et un grand fou-rire !… J’ai quand même eu de la peine à trimballer mon sac pendant quelques jours….

Torre Del Paine

Nous voici à Puerto Natales, une petite ville proche du parc Torre Del Paine. Le temps n’est vraiment pas terrible à note arrivée, mais nous restons confiants. Nous arriverons en fin de soirée à notre petite auberge « Hoshken » - refuge communautaire, légèrement hippie - mais qui fera très bien l’affaire !

Le lendemain, après s’être reposé des trajets, nous regardons par la fenêtre… La météo est affreuse et, selon la météo, ça durera ! Tellement que nous passerons trois jours à jouer aux cartes, en buvant du vin chilien, dans notre petite auberge. Ceci avec un couple adorable de Sud-Africain ! Une petite ambiance de chalet bien sympathique ! Avec en prime, des Chiliens bien allumés fans de karaoké !

De la neige, de la pluie, du vent… Et, même le brouillard, parfois, pointait son nez ! De plus, en basse saison, en hiver, tout est fermé ! Le parc est accessible seulement en excursion, à des prix exorbitants... Un prix que l'on aurait payé pour une journée mais sous le soleil et en espérant voir quelque chose ! Adieu Torres! Un jour, on t'aura !

Le glacier du Perito Moreno

Argentina, nous voilà ! Nous avons craqué ! Il nous reste que si peu de jours de liberté que nous n’allons pas nous laisser abattre par le temps et embarquons pour l'Argentine, précisément à El Calafate ! Vive les steaks argentins et leurs bons vins ! On va être bien bien bien !

El Calafate est un bon point de départ pour voir le parc national de "Los Glaciares". Après un petit tour dans le village, nous jetons un œil aux expéditions… et oui, nous avons tellement serré la ceinture en Asie que notre budget nous fait quelques clins d’œil ! Expédition sur glace, tour en bateau au milieu des glaciers, excursion au Fitz Roy,… Et j’en passe tellement il y en a ! Nous partirons pour l’option « tour en bateau » pour approcher le monstre de glace, le grand, le beau, le « Perito Moreno » ! On ne voit ça qu’une fois dans sa vie et nous n’allons pas non plus exploser trop notre porte-monnaie, donc restons dans le raisonnable.

Nous embarquerons dès le lendemain à bord d’un bateau. Par chance, le ciel est dégagé ! Le temps est vraiment magnifique, cela promet d’être une belle journée !

Nous sommes excités comme des enfants ! Il est là, juste devant nos yeux, à quelques mètres seulement ! Ce monstre de glace est incroyable !!! Notre excitation se transforma en admiration. Autant dire que l’objectif de l’appareil photo a capté chaque instant de cette journée, tellement que la carte mémoire fût surchargé ! Nous allons nous amuser à trier ☺

Un magnifique monstre de 70m de haut.Un magnifique monstre de 70m de haut.
On a passé un super moment à écouter grogner le monstre...On a passé un super moment à écouter grogner le monstre...

Pour clôturer cette journée mémorable, nous irons goûter une spécialité d’Argentine. Nous nous excusons envers les végétariens… Mais nous n’allons pas manquer l’occasion et on choisira le steak argentin !!! Cela fait tellement de mois que nous n’avons pas mangé un bon morceau de viande ! Le tout, accompagné d’un bon verre de Malbec ! Bref, un vrai moment de plaisir gustatif !

Un peu de randonnée

Nous avions envie de nous dégourdir les jambes et justement un petit village, situé un peu plus dans le nord, avait ce qu’il nous fallait. Nous nous rendrons sur El Chalten, dès le lendemain.

Ce village est vraiment mignon, niché dans une vallée. Il paraît paisible. Le soleil est toujours de notre côté et nous ne tarderons pas à enfiler nos chaussures de marche pour rejoindre la « Laguna Torre » d’où l’on peut apercevoir le glacier du Cerro Torre.

Nous parsemons au fur et à mesure de nos pas, nos graines de tournesol grillées… Notre nouvelle habitude, surtout depuis notre arrivée sur le continent sud-américain. C’est tellement bon et sain - en plus de nous occuper - pendant que les heures de marche défilent…

Après quelque fou-rires et chansons improvisées… Nous y voici ! Bien entendu, à cette période de l’année, la neige et la glace sont au rendez-vous et donc la lagune est gelée ! Mais bon, nous tentons quand même de profiter du paysage, malgré le froid de canard qu’il fait ! Par contre, le temps se gâte et la pluie semble être de plus en plus proche de nos têtes. Nous filons et terminerons la journée, par un super souper au restaurant, dont on est bien près de se rappeler (ou est pas prêt de l’oublier).

Pour la petite histoire, à El Chalten, il est indiqué, presque partout, que l’on peut payer avec une visa ou une master carte… Mensonge ! De plus, le bancomat étant renfloué que toutes les deux semaines, il est quasiment tout le temps vide ! Nous avions prévu le coup et pris juste assez de cash. En basse saison, les bistros ne courent pas les rues et les marchés encore moins ! Tellement que certains ont dû fermer, car il n’y avait pas assez de rendement, même en haute saison.

Le seul restaurant que l’on trouva d’ouvert n’était pas tellement à la portée de notre budget… Mais on nous assura pouvoir payer avec la carte si on consommait pour plus de 400Pesos Argentins. Ce que l’on s’est empressé de faire, vu la gueule des quelques billets dans notre porte-monnaie… On se fit légèrement plaisir et au moment de l’addition… Surprise… Les cartes ne marchent pas !!! Toutes les cartes, de tous les clients (nous étions 8, donc il n’y avait pas non plus foule). On tente le distributeur… Et devinez, il est vide! Nous utiliserons donc le peu de monnaie qu’il nous reste pour payer… Tellement que l’on sera fauché pour le lendemain ! Heureusement, le petit-déjeuner était compris dans notre auberge et il nous restait des graines… Pour l’eau, nous utiliserons des pastilles pour la purifier et le tour est joué ! Mais autant être franc, ces quelques graines et un peu d’eau ne nous ferons pas tenir jusqu’au soir, sans avoir vraiment faim !
A la recherche du A la recherche du "Fritz" !
Après près de 4h. de marche, d'attente, il finit par se montrer, le Après près de 4h. de marche, d'attente, il finit par se montrer, le "Fitz Roy" !

Nous avions toute la journée pour faire une randonnée, afin d’apercevoir le fameux Fritz (surnom du Fitz Roy), avant de prendre le bus pour El Calafate. Notre premier arrêt se fera vers la « Laguna Capri », où l’on restera plus de deux heures à attendre que cette montagne se réveille et enlève son manteau de nuage ! Il fait trop froid et le temps passe… Nous n’arriverons pas à nous rendre au but fixé et décidons de faire une boucle pour rejoindre El Chalten. Sur le chemin, nous surveillons le Fitz Roy du coin de l’œil et miracle ! Après plus de 4h, il se découvre et nous laisse un spectacle magnifique ! La patience, la patience !La vrai recette du bonheur !

Heureux, nous continuons notre chemin, nous embarquons vers 17h pour El Calafate… Nos estomacs sonnent creux… Ils se tortillent de faim et la fatigue n’arrange rien… Vivement le souper !

Car mis à part des graines de tournesol, nous n’avons pas ingurgité grand-chose aujourd’hui !

Premier combat, trouver l’auberge, ensuite, nous irons à la banque avant de se régaler devant un steak ! Et oui encore un ! Miam Miam ! Merci l’Argentine ! Et merci notre porte-monnaie, qui, finalement, après une année de voyage, a tenu le coup…

Maintenant… « Soupir »…. Dernier avion, dernière escale, avant notre retour en suisse…

Santiago, nous revoilà !

Les Clichés

Voir les photos

D'autres articles super cool !

Retour aux articles

La Patagonie

Quelques nuits dans une température glaciale, une dégustation de vins chilien & argentin inattendue, des rencontres "géniales" et... des paysages exceptionnels !

Trek dans le nord birman

Au départ de Kyaukme, en moto et à pieds, nous avons parcourus quelques kilomètres dans les campagnes du nord à la rencontre des habitants. Le sourire des enfants, la présence militaire et l'explosion d'une bombe ont marqué cette aventure...

A la rencontre des Navis

Souvenez-vous du film Avatar, de ses gigantesques pics mystiques embrumés, de ses monts verdoyants... Pour les paysages, James Cameron s'est inspiré d'un des plus beau parc de la Chine, le parc Zhangjiajie.