chili

Le désert d'Atacama

par
Mis à jour: 29/07/2017

Le Chili sera la dernière étape de notre belle histoire. Notre choix s'est porté sur le nord du pays, pour commencer, plus précisément à San Pedro de Atacama. Entre désert de sel, vallées volcaniques et minérales, lagunes, nous avons eu largement de quoi faire...

chili

24 heures de bus et...

Après une douce nuit sous tente au "Altro de Quitor", perdus dans la valle de la luna, nous partons à la recherche de sensations fortes dans San Pedro! Commençons sagement par un café pour réchauffer nos petits corps, quasi congelés... Puis, après plusieurs rencontres avec des humanoïdes proposants des excursions, nous nous en irons souper!

Cette journée ne fut pas très productive, mais elle nous permit de faire le tour de ce petit village perdu dans le désert.

En rentrant, la Voie lactée brillait de mille feux! Pas étonnant, étant donné que le ciel du désert d'Atacama est l'un des plus pur au monde !

Notre petit campement Notre petit campement "Gypsy paridise"!

Petite sortie improvisée

Nous changerons de camping ce jour-là, afin d'économiser un temps soit peu. Mais avant cela, nous rencontrerons Margaux et Yoann, deux français qui travaillent sur Santiago. Nous échangerons longuement nos aventures de vies nomades, sans voir passer le temps.

Nous les retrouverons d'ailleurs, le soir même, pour bavarder autour de quelques, plusieurs, beaucoup, trop de bières... tellement que l'on ne pourra souper ce soir-là, en vue de l'heure tardive où l'on se quitta.

Heureusement, ces bières - étant les moins chères du village, ne nous feront pas mal au porte-monnaie! Une rencontre qui ne se terminera sûrement pas comme ça, car on risque fortement de les revoir sur Santiago, avant de partir.

Valle De Arcoiris

La tête à l'envers, nous partons à la découverte de la "Valle Del Arcoiris". Les montagnes portent les couleurs de l'arc-en-ciel ! Du vert, du rouge, du blanc ( non ce n'est pas le drapeau italien), mais une œuvre grandiose de notre terre mère! ( C'est mon côté hippie qui s'empare de moi... pardon).

Les magnifiques couleurs que donnent les minéraux à la vallée d'Arcoiris.Les magnifiques couleurs que donnent les minéraux à la vallée d'Arcoiris.

Road Trip en bicyclette

Remis de ces émotions, nous embarquons sur notre deux-roues, préalablement loués, et mettons nos casques de playmobiles, afin de nous rendre à la "Laguna de Cejar". Nous avions oublié à quel point les fessiers souffrent à bicyclette... Mais ceci s'oublie grâce à la beauté de ces paysages désertiques !
En chemin, un volcan majestueux se présenta devant nous et ma première réaction fut : "putain de merde!" Très grossière cette fille dis-donc dis-donc! Le Licancabur, haut de ses 5920m - que William nommera le volcan "putaindmerde", nous suivra, tout au long de notre séjour, car il domine la vallée avec sa forme particulièrement conique. À savoir qu'il existe plus de 2000 volcans au Chili dont environs 250 encore actifs ! Il vaudrait mieux que ceux-ci n'aient pas mangé trop de piments les jours précédents notre arrivée!

Petite balade à vélo dans la Petite balade à vélo dans la "valle de la luna"

Laguna de Cejar

Nous voici devant l'entrée payante... Après plus de 18km à vélo, de la fameuse "Laguna de Cejar".

Les gens y viennent principalement pour se baigner afin de sentir une flottabilité positive, car l'eau y est autant salée que la mer morte. Pour notre part, après avoir négocié le prix de l'entrée (avec grand succès d'ailleurs ;) ), nous avons passé plus de trois heures sur le site afin d'admirer les lieux. Toutes ces couleurs, nous ont conquises.

La rentrée de nuit à bicyclette fut moins sympathique ... Elle fut flippante à cause chiens sauvages prêts à l'attaque et éprouvante pour nos fessiers, mais nous parviendrons aisément à San Pedro!

La magnifique La magnifique "Laguna Cejar"
Une belle lagune... et une belle nana (edit by will)Une belle lagune... et une belle nana (edit by will)

Valle de la luna

Après une douche froide revigorante et une nuit en tente à -10°C degrés, nous partîmes, heureux à vélo en direction de la Valle de la luna.

Les montées et la distance nous ont fait bien souffrir. Mais un mal pour un bien, car cette vallée est spéculaire! Nous avions l'impression, comme son nom l'indique, d'être sur la lune! Entre canyon de sel et points de vues spectaculaires sur la vallée, nos efforts auront été récompensés.

La vallée de la Lune ou La vallée de la Lune ou "valle de la Luna"

Salar de Tara

De bonne heure, nous partons en excursion pour le "Salar de Tara". Nous sommes un petit groupe de dix, accompagnés d'un chauffeur (et guide) légèrement fatigué de sa soirée de la vielle. Nous nous arrêterons au pied du volcan "Licantabour" pour le petit déjeuner, avant de s'enfoncer dans la cordillère des Andes enneigée. Les paysages sont surprenants jusqu'à notre arrivée dans le salar... L'altitude se fait quand même sentir, sachant que nous sommes passés de 2500m à 4700m, en moins de deux heures. Heureusement, les bombons de coca et le the "mate" nous ont aidé à passer ce mal!

Au sommet, une aquarelle indescriptible s'est dessinée devant nous!!! C'était tellement irréel que nous devions presque nous pincer pour y croire! Les couleurs étaient dingues! Nous n'avions jamais vu un paysage autant surréaliste. Une palette de peintre à ciel ouvert!

Notre journée fut emplie de bonheur et nous étions, encore une fois, comblés de découvrir un pays quasi imaginaire!

Invitation à un barbecue improvisé

Lors de notre excursion nous rencontrerons un autre duo de français, qui nous inviterons chaleureusement à un barbecue, dans leur auberge. Une invitation bienvenue que nous ne regretterons pas. Ce fût un super moment, accompagné de bonnes côtelettes d'agneau, de courgettes et de patates, miam miam !

Salar de TaraSalar de Tara
Salar de TaraSalar de Tara
Salar de TaraSalar de Tara

La Laguna Miscantis

C'est déjà notre dernier jour à San Pedro et pour terminer en beauté, nous sommes partis voir les "Pedras Rojas" (pierres rouges). Nous débuterons cette journée, en observant quelques flamants roses au bord de la "Laguna Chaxa".

William se plaint de sa première crevasse (tout en étant content de cette nouvelle expérience), qui lui fait mal et de ses lèvres gercées.
Il faut dire que le climat, ici au Nord, est très sec et froid. L'air y est légèrement salé à cause du désert de sel qui nous entoure. Je le soignerais avec mon baume magique du Népal, afin qu'il puisse profiter pleinement de sa journée, sans douleurs. Hum... Quelle chochotte!

Nous arriverons à 4214m d'altitude, où la neige a recouvert le paysage. Au milieu des volcans (dont le volcan Miscantis, haut de 5622m), le lac Miscantis reflète cette beauté dans l'eau!

Le volcan Lascar nous guette au loin... Il est terrifiant! En 2006, celui-ci est entré en éruption, produisant une colonne de fumée de 7km! Heureusement, il n'y a pas eu de blessés, mais il aura perturbé les aéroports jusqu'au Brésil, pendant plus de deux semaines, avec son immense nuage de cendres.

La laguna La laguna "Miscantis"

Les "Pedras Rojas"

Les Pedras Rojas, qui signifient les pierres rouges, sont connues au nord du Chili. Lors de beaux temps, comme leur nom l'indique, ces pierres rondes deviennent rouge ocre! Ce sont des pierres volcaniques. Encore une fois, le Chili aura su nous donner une raison de combattre le froid, pour le bonheur de nos yeux et de nos cœurs !

Les Les "pierres rouges"

La suite... Valparaiso! Une ville de couleurs et d'arts!!! Alors à tout bientôt... ou pas!!!

Les Clichés

Voir les photos

D'autres articles super cool !

Retour aux articles

Le retour

Nous laissons le froid de la Patagonie derrière nous et partons retrouver la capitale du Chili pour quelques heures de folies... Des heures où nous compterons "chaque seconde". Des secondes précieuses à nos yeux. Nous profiterons de chaque instant et nous partagerons nos émotions avec quelques amis de voyage autour de quelques, plusieurs, et même un peu trop de bière.

La Patagonie

Quelques nuits dans une température glaciale, une dégustation de vins chilien & argentin inattendue, des rencontres "géniales" et... des paysages exceptionnels !

Valpo (Valparaiso)

Après un voyage de 24 heures en bus depuis le désert, nous voilà dans la ville très colorée de Valparaiso. Cette ville, dangereusement délicieuse, mêle art de rue, poète de renom et activités diverses. Nous y avons pris le temps de nous ressourcer, avant de repartir dans le froid hivernal de la Patagonie.